Développer l’intermédiation locative sur le territoire

L’Accueil Gessien souhaite développer ce dispositif avec des propriétaires privés.
L’Accueil Gessien souhaite développer ce dispositif avec des propriétaires privés.

Concernant le logement cette fois, là encore, une petite augmentation entrera en vigueur en 2021. « Nous avons 24 logements répartis dans deux résidences sociales, propriété d’habitat & humanisme, en gestion Accueil Gessien, explique Claire Mugnier. Nous avons actuellement 22 sous location. Cela est financé par le conseil départemental. C’est-à-dire que nous louons à un bailleur social et nous sous-louons à un locataire pour une durée temporaire, renouvelable une fois. Ce sont des gens qui ont besoin d’un dernier accompagnement, plutôt léger à hauteur de deux fois par mois. »

Faire appel à des propriétaires privés

Ces derniers passeront de 22 à 25 en 2021. « Il faut que l’on trouve trois nouveaux logements. »

Aussi, en 2021, l’association va également développer de l’intermédiation locative. « Il s’agit là de sous-location, mais financé par l’Etat à travers la DDCS avec un accompagnement un petit plus soutenu. Dès le 1er janvier, deux logements identifiés. L’objectif est d’aller jusqu’à cinq entre le Pays de Gex et Valserhône. »

L’Accueil Gessien cherche aussi à développer ce dispositif avec des propriétaires privés. « Ce sont des propriétaires généreux. Plutôt que d’avoir une rentabilité de leur logement, il le donne à habitat & humanisme qui garantit un loyer, mais moindre. Il y a des aides fiscales pour les propriétaires. Ils sont assurés de récupérer leur logement en l’état. L’idée est aussi, qu’à un moment donné, l’Accueil Gessien se retire pour que le bail glisse. C’est-à-dire que le bail soit direct, entre le locataire et le propriétaire. »