Une fresque défraie la chronique à Cranves-Sales, en pleine crise identitaire

Son Goku n’est pas le bienvenu dans la plaine agricole de Rosses.
Son Goku n’est pas le bienvenu dans la plaine agricole de Rosses.

Visible loin à la ronde depuis la plaine de Rosses, une immense fresque représentant Son Gokû, l’iconique personnage de Dragon Ball Z (manga et dessin animé de toute une génération), recouvre un mur de l’ancienne ferme de Denis Thomas, maire de Cranves-Sales entre 2001 et 2008. Procédé tape-à-l’œil pour attirer des fans en mal de selfies ? Pas franchement, non.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite