(VIDEO) Valserhône : l’album solidaire pour le petit commerce est en prévente

La pochette du CD a été créée par Andrea Rasoloarison de l’atelier musical Madask’art, à Bellegarde.
La pochette du CD a été créée par Andrea Rasoloarison de l’atelier musical Madask’art, à Bellegarde.

L’album solidaire comptera finalement 16 titres, soit 6 de plus qu’initialement prévu, composés et interprétés par une trentaine d’artistes locaux. Il mêlera plusieurs styles de musique : blues, soul, variété française, reggae, hip-hop, pop, celtique folk, gospel moderne… Les préventes sont lancées, depuis le samedi 28 novembre, dans huit boutiques commerçantes solidaires.

Préventes jusqu’au 31 décembre

« Il suffit de compléter le bon de commande sur place, verser 20 euros, et le client repart avec un numéro de commande, explique la Châtillonnaise Cindy Laplanche, à l’origine du projet. Le CD (Compact disc) sera livré à partir du 15 janvier 2021. » Les personnes récupéreront leur CD dans la boutique où elles l’auront commandé. Le public peut également commander l’album en ligne, depuis le 30 novembre, sur la page Facebook de l’association Je s’aime et vous. « On peut acheter soit le CD, soit la version numérique, sur une clef USB, par le biais d’un partenariat avec la boutique Criss Hifi TV Musique. » Les préventes se poursuivent jusqu’au 31 décembre 2020, « en ce qui concerne le soutien aux commerçants. Après, il y aura quelques CD en vente pour les retardataires, mais dans ce cas-là, les bénéfices iront à l’association, pour réaliser des événements sur la ville ».

La symbolique de la pochette

La pochette du CD a été créée par Andrea Rasoloarison de l’atelier musical Madask’art. « Le visuel évoque l’histoire de la naissance du projet, le soir de la lune bleue, avec un café fermé, un commerce représentatif de la joie de vivre, précise Cindy Laplanche. Quand on va dans un café, c’est par plaisir, bonheur, pour échanger, partager. La rue se nomme espoir, parce que c’est ce qu’on attend. C’est quelque chose de fondamental, qu’on a l’impression d’avoir perdu, avec toutes ces mesures. La jeune fille amérindienne, avec des plumes dans les cheveux, rappelle le colibri. La légende du colibri dit que chacun fait sa part et amène vers un monde meilleur. Le lien entre la vie d’aujourd’hui et le monde meilleur, que la jeune fille soulève, sous la route, c’est la musique, l’art. On dit toujours que l’art est une thérapie, fait du bien, nous transporte ailleurs. C’est ce qu’on voudrait faire avec ce CD. »

Un appel entendu

L’idée de cet album avait germé dans l’esprit de Cindy le soir d’Halloween, le 31 octobre dernier. « A l’annonce du reconfinement, j’étais en colère face à l’injustice subie par les petits commerces, obligés de fermer leurs portes […] La lune bleue m’a mise sur le bon chemin. » La jeune femme a lancé un appel sur les réseaux sociaux, qui a été, visiblement, plutôt bien entendu.