Dévoiement du chemin de l’Arête: la commune de Samoëns tombe sur un os

Il est reproché à la commune de ne pas avoir réalisé le nouveau tracé du chemin de l'Arête dont le tronçon de départ est désormais occupé par la gare de la nouvelle télécabine de Vercland.
Il est reproché à la commune de ne pas avoir réalisé le nouveau tracé du chemin de l'Arête dont le tronçon de départ est désormais occupé par la gare de la nouvelle télécabine de Vercland. - Messager

En date du 2 décembre, le juge des référés du Conseil d’État a rendu sa décision en donnant raison à Jean-Michel Dumay (Voir notre édition du 19 novembre). «  Il y a lieu d’enjoindre à la commune de Samoëns et à la société Grand Massif domaines skiables (GMDS) de prendre toutes les mesures de nature à rétablir l’accès à la propriété de M. Dumay par des véhicules automobiles légers ne nécessitant pas d’aptitude spécifique de type tout terrain.  »

Ce jugement vient annuler celui délivré le 28 octobre 2020 par le Tribunal administratif de Grenoble qui avait rejeté la demande de Jean-Michel Dumay au motif notamment qu’elle ne revêtait pas de caractère d’urgence.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite