Confinement : l’UFC Que choisir demande un remboursement des cotisations d’assurance auto

Confinement : l’UFC Que choisir demande un remboursement des cotisations d’assurance auto
Photo d’illustration

Effet du confinement, les accidents de la route ont baissé de 14 % en 2020. Dans le même temps, les Français ont continué de payer leurs cotisations d’assurance automobile et motos comme d’habitude. Pour l’association de consommateurs UFC-Que choisir, c’est un « enfumage » des consommateurs. Dans un communiqué du mardi 17 novembre, l’association « exige la restitution du trop-perçu aux assurés et appelle ces derniers à faire jouer la concurrence ».

Ainsi, l’UFC-Que choisir estime à 2,2 milliards d’euros le montant à reverser par les assureurs. L’association estime aussi que les assurés pourraient réclamer une baisse des primes de 50 euros par automobile et de 29 euros par moto. « Notre estimation initiale d’une économie annuelle pour le secteur de 2,2 milliards d’euros […] se trouve parfaitement confortée par les faits, puisqu’avant même le deuxième confinement, les accidents de la route ont déjà chuté de 14 % sur l’ensemble de l’année », détaille l’association qui dénonce la hausse annoncée des tarifs de 2 % en moyenne pour 2021.

L’association demande ainsi une «  stricte modération tarifaire des cotisations 2021. Et à défaut d’action de leur part, elle exhorte les pouvoirs publics à l’imposer ». L’UFC avait déjà appelé les assureurs automobiles à rétrocéder les économies réalisées grâce au confinement au mois d’avril. La Maif avait ainsi annoncé rendre 100 millions d’euros à ses sociétaires. C’était également le cas de la Matmut, la Macif et de la GMF.

L’UFC-Que choisir a ainsi mis en ligne sur son site un courrier-type que les consommateurs peuvent télécharger et envoyer à leur assureur pour négocier une baisse des tarifs.