Annecy : une maman recherche 15 bénévoles pour son fils autiste

Les bénévoles jouent avec Anis en respectant son rythme et ses envies. C’est lui qui décide à quoi et comment il veut jouer.
Les bénévoles jouent avec Anis en respectant son rythme et ses envies. C’est lui qui décide à quoi et comment il veut jouer. - © Fairouz B.

« On nous a proposé de mettre Anis en IME (Institut médico-éducatif), mais on ne voulait pas en arriver là. » Fairouz B.*, maman d’Anis, jeune autiste de 12 ans, se bat au quotidien pour que son fils ait une vie « normale ». Anis a été diagnostiqué autiste à l’âge de trois ans. Depuis, difficile de le faire s’intégrer dans le milieu scolaire classique.

Fairouz B. et son mari ont alors décidé de changer de technique. Ils se sont tournés vers l’association Autisme Espoir vers l’École (AEVE), qui propose une méthode d’ouverture au monde par le jeu (lire par ailleurs).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite