(INSOLITE) Pour refaire sa carte grise il doit prouver qu’il est bien vivant

La préfecture de Moselle a refusé de refaire la carte grise de Raymond Schmitt : celui-ci a été déclaré mort il y a quelques années.
La préfecture de Moselle a refusé de refaire la carte grise de Raymond Schmitt : celui-ci a été déclaré mort il y a quelques années.

L’histoire, rapportée par France Bleu, est incroyable. En juin 2020, Raymond Schmitt, 93 ans et habitant de Fleury, près de Metz (Moselle), est cambriolé. Alors qu’il refait ses papiers, il reçoit une réponse surprenante de la préfecture : « La préfecture a répondu que je ne pouvais pas avoir de nouvelle carte grise parce que j’étais mort. J’ai dit ’mais qu’est-ce que c’est que ça’, ça fait un choc quand même ! ». En réalité, c’est un autre Raymond Schmitt qui est décédé il y a quelques années, né exactement le même jour et la même année. « Son deuxième prénom commence aussi par un J. Moi c’est Jean, lui, c’est Joseph. »

Une belle frayeur

Une situation qui a causé des sueurs froides à Denis, le fils de Raymond, qui a reçu un mail de la préfecture. « J’ai tout de suite appelé mes parents parce que j’ai eu peur… C’est mon père qui a décroché, j’ai dit, ah, tu es là ? Il m’a demandé pourquoi, je lui ai dit, parce que la préfecture vient de me dire que tu étais mort… Il m’a répondu, écoute, on va faire tout de suite un trou ! Ah ça, il ne perd pas son sens de l’humour, il en rigole ! ».

Denis Schmitt a envoyé tous les documents nécessaires à la préfecture pour prouver que son père était bel et bien vivant et attend une nouvelle réponse. Son père ne perd pas son humour et conclut : « De toute manière, le bon Dieu ne veut pas encore de moi, le diable non plus ».