Ugine: le syndicat d’Arlysère dédié à l’Arly aurait besoin de moyens

A Moulin Ravier, la crue de l'Arly du 1er mai 2015 avait emporté 300 mètres de la RD1212 (photo : Institut des risques majeurs de Grenoble).
A Moulin Ravier, la crue de l'Arly du 1er mai 2015 avait emporté 300 mètres de la RD1212 (photo : Institut des risques majeurs de Grenoble).

Cela s’appelle un Papi. Le risque que fait courir le débordement des cours d’eau depuis 5 ans (2015, 2018, 2019, 2020) est patent. C’est évident pour l’autorité préfectorale : à sa demande, les élus du bassin d’Albertville et du Val d’Arly doivent définir un plan d’interventions préventives ou d’urgences et le soumettre à la préfecture (l’État participe au financement et le labellise).

Une annonce destinée aux membres du syndicat mixte du bassin de l’Arly (SMBVA) et de ses affluents des 2 Savoie réunis en mairie d’Ugine, le 21 octobre dernier. Dans la commune, des travaux de sécurisation ont déjà été réalisés sur l’amont dégradé du Nant Pugin dans sa partie haute par l’entreprise Basso : déblaiement et enrochement bétonné afin de sécuriser une bonne partie du bas de la ville qui est en zone à risque.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite