Coronavirus : Auvergne-Rhône Alpes est la région la plus impactée par la deuxième vague épidémique

Coronavirus : Auvergne-Rhône Alpes est la région la plus impactée par la deuxième vague épidémique

Avec 56 400 nouveaux cas confirmés d’infection à SARS-CoV-2, le taux d’incidence est de l’ordre de 700 cas pour 100 000 habitants en semaine 43, en augmentation de 70%, alors que le taux de dépistage augmente encore de 22%. Chez les 65 ans et plus, la hausse du taux d’incidence est encore plus forte, témoignant de la poursuite de la diffusion de l’épidémie vers les plus âgés.

Tous les départements et les métropoles de la région sont concernés. Les taux d’incidence les plus élevés sont toujours enregistrés dans la Loire et le Rhône, suivis par la Haute-Loire, l’Ain et l’Isère. Dans trois départements (Ain, Loire et Savoie), le taux d’incidence chez les 65 ans et plus dépasse celui en population générale.

Le nombre de nouveaux clusters de criticité élevée a également fortement augmenté (+40%) avec une majorité de clusters dans les Ehpad et les milieux scolaire et universitaire. Le Rhône, la Loire, l’Ain et l’Isère rapportent le plus de signalements et de clusters.

Le système hospitalier en tension

Avec 2 637 nouvelles hospitalisations (+79%) dont 315 en réanimation (+52%) et 205 décès hospitaliers (+58%) en semaine 43, l’impact sanitaire est majeur et engendre de fortes tensions sur notre système hospitalier. Le nombre de patients hospitalisés au 25 octobre et le nombre de nouvelles hospitalisations tous services en semaine 43 dépassent les valeurs au pic de la première vague épidémique. Le nombre de patients admis en réanimation et le nombre de nouveaux décès hospitaliers en semaine 43 sont cependant nettement inférieurs.

Source  : santé publique france