Coincés en France, deux étudiants russes trouvent refuge chez un Thononais

Karim Akabi (à gauche) a offert un peu de stabilité à Roman et Ekaterina en les logeant sous son toit.
Karim Akabi (à gauche) a offert un peu de stabilité à Roman et Ekaterina en les logeant sous son toit.

L’histoire a de quoi surprendre. Ce qui devait être un simple voyage s’est transformé en véritable impasse. Lorsque Roman et Ekaterina ont posé les pieds sur le sol français en février dernier, ils ne s’attendaient pas à ce que leur séjour soit aussi long. La crise sanitaire les empêche de rentrer auprès de leurs familles respectives depuis la fin du mois de mars.

« Ils sont très courageux »

Depuis, entre billets d’avion annulés et débrouillardise forcée, les deux étudiants russes ont sillonné l’Hexagone. Ils ont dormi dans une tente, se nourrissant de pain de mie et de lait, quand ils ne trouvaient pas un hébergement via Couchsurfing.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite