Après 30 ans de cavale, il découvre… qu’il n’était pas recherché

Zhou croyait être recherché depuis 30 ans, il n’en était rien.
Zhou croyait être recherché depuis 30 ans, il n’en était rien. - Capture d’écran Sina Webo

Ça pourrait être un scénario de film mais les faits, rapportés par le Global Times, qui cite Beijing News, se sont produits en Chine mardi 21 octobre. Un homme de 52 ans est venu se constituer prisonnier et confesser son « crime » : il aurait participé en 1990 à une bagarre dans le nord-ouest de la Chine, à Yinchuan. Sans savoir s’il avait blessé quelqu’un, l’homme, nommé Zhou, avait fui les lieux.

En revenant le lendemain matin, il était tombé sur une voiture de police. Pensant être impliqué dans une affaire criminelle, Zhou décide alors de fuir. Tout au long de sa vie de fugitif, il a travaillé dans des mines, des usines de briques ou en collectant des déchets recyclables.

Lorsqu’il s’est présenté à la police pour se rendre, les forces de l’ordre n’ont trouvé aucune information sur lui sur la liste des personnes recherchées. En apprenant son innocence, Zhou a fondu en larmes sur toutes les années perdues en cavale et durant lesquelles ses deux parents sont décédés.