En 1546, l’effrayant procès d’un couple de sorciers de Vers au château de Viry

Une illustration du Moyen-Age montrant l'exécution de sorciers par le feu, comme ce fut le cas dans l'affaire évoquée ici.
Une illustration du Moyen-Age montrant l'exécution de sorciers par le feu, comme ce fut le cas dans l'affaire évoquée ici. - Messager

Grâce aux minutes d’un procès étudiées par l’historien et homme politique César Duval au XIXe siècle, une affaire de sorcellerie à Vers et Viry est aujourd’hui parfaitement connue.

Tout commence le 30 avril 1546, lorsque Marguerite Moral, épouse de Jean Girard, de Vers, se rend au château de Viry, pour déposer plainte contre quatre femmes «  qui l’ont frappée à coups de bâtons et l’ont traitée de sorcière  ». Sur ordre du châtelain, Claude Du Puis, la plaignante est examinée par Jean Revaclier, officier de justice, qui constate «  qu’elle a été blessée jusqu’au sang, à coups de pierres, sur tout le corps  ». Les quatre accusées sont alors arrêtées. Elles nient avoir battu Marguerite Moral, mais reconnaissent l’avoir traité de sorcière, car c’est ainsi que tous la désignent dans le village.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite