Bellegarde : la marque Apé’Rhône dans le collimateur d’un puissant syndicat de vignerons

En temps normal, les Apé’Rhône réunissent, chaque jeudi soir de l’été, jusqu’à 500 personnes.
En temps normal, les Apé’Rhône réunissent, chaque jeudi soir de l’été, jusqu’à 500 personnes.

C ’est le pot de terre contre le pot de fer, résume Jean-Yves Gay, l’un des organisateurs. En août 2019, j’ai reçu un courrier du syndicat des vignerons des Côtes du Rhône, m’interdisant d’utiliser le nom Apé’Rhône pour vendre, promouvoir des boissons alcoolisées autres que des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée (AOC) Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite