Agressée par un homme armé d’un couteau, une Evianaise témoigne

Mathilde Jean , 20 ans, a déjà été violentée par des hommes de son entourage dans le passé.
Mathilde Jean , 20 ans, a déjà été violentée par des hommes de son entourage dans le passé.

C’est ce que redoutent toutes les femmes qui rentrent seules le soir. Mathilde Jean, jeune Evianaise en fac de psychologie à Grenoble, ne sortait d’ailleurs jamais sans sa bombe au poivre dans les rues du «  Chicago de l’Isère  », comme elle l’appelle. Mais le soir de l’agression, le 9 septembre, elle l’avait oublié dans son sac de cours.

Assise devant un café, ses yeux bleu clair grands ouverts au-dessus de son masque, elle raconte son histoire. «  On était sorties manger en ville avec deux copines. On s’est posées dans un parc, c’était sympa. Les filles n’habitaient pas loin. Avant qu’on se quitte, comme toujours à Grenoble, elles me disent : «T’envoie un message quand t’es arrivée«. » Mais Mathilde n’enverra rien de rassurant à ses amies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite