Reignier-Esery : une fausse déclaration de vol mène les gendarmes vers de l’ecstasy, de la cocaïne et du cannabis

Un homme déclare un vol... Les gendarmes retrouvent chez lui cocaïne, ecstasy et cannabis 
! © Gendarmerie de Saint-Julien-en-Genevois.
Un homme déclare un vol... Les gendarmes retrouvent chez lui cocaïne, ecstasy et cannabis ! © Gendarmerie de Saint-Julien-en-Genevois.

Les faits se sont déroulés le mardi 6 octobre, mais ils viennent seulement d’être révélés par la gendarmerie de Reignier-Esery.

Il prétend un vol

Ce mardi 6 octobre, un homme s’est présenté dans les locaux de la gendarmerie de Reignier afin de porter plainte pour le vol en réunion de son ordinateur portable. Ce vol aurait été commis la veille, vers 22 heures, sur la commune d’Arthaz-Pont-Notre-Dame.

Très vite, les enquêteurs sont assez perplexes devant les circonstances obscures qui entourent ce vol. Le plaignant leur fournit également des détails qui les laissent songeurs.

Déjà une plainte pour vol en 2019

En consultant leurs fichiers, les gendarmes s’aperçoivent que celui-ci a déjà porté plainte en 2019 pour des faits similaires. Les enquêteurs émettent alors de sérieux doutes sur le bien-fondé de la plainte…

Une perquisition est alors menée à son domicile afin de vérifier si l’ordinateur portable prétendument déclaré volé ne s’y trouve pas.

Que découvrent-ils alors ?

Non seulement les gendarmes découvrent l’ordinateur portable déclaré volé la veille, mais également plusieurs pilules d’ecstasy, quelques grammes de cocaïne et de cannabis, et même un pied de cannabis.

Le menteur présumé est alors placé en garde à vue « pour l’ensemble de son œuvre. »

La gendarmerie rappelle que les fausses déclarations auprès des forces de l’ordre sont passibles d’une peine d’emprisonnement et d’une forte amende.