Logements neufs dans le Genevois: le poison des malfaçons

Logements neufs dans le Genevois: le poison des malfaçons

Au sein du programme l’Amaryllis à Feigères, de coquets appartements de bonne facture ont vu le jour en 2018, dans ce charmant coin verdoyant à côté de Saint-Julien. Ivan a déboursé 163 000 euros suivant le dispositif d’accession sociale à la propriété (prix plafonnés) pour un F2 avec garage. Une nouvelle vie très rapidement parasitée par la découverte de plusieurs réalisations hasardeuses. Le propriétaire bouillonne intérieurement.« Ils ne sont même pas capables de finir les travaux », s’emporte-t-il. L’acquéreur a déjà déboursé 10 000 euros en rapport d’huissier et autres démarches. Il vient de saisir un avocat pour porter l’affaire en justice. Le vrai parcours du combattant pour faire valoir les nombreuses défaillances dans la construction. Surtout dans les parties communes, où l’eau s’infiltre par endroits, comme en témoigne la présence de salpêtre. Des fissures sont apparentes. Au sous-sol, des fers à l’air libre laissent penser à des travaux inachevés. Dangereux…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite