Haute-Savoie : Aimé Gal ou quand le lait était transporté par un câble

Aimé Gal se rappelle parfaitement du câble, symbole d’une époque bien révolue.
Aimé Gal se rappelle parfaitement du câble, symbole d’une époque bien révolue.

Non, vous ne rêvez pas, Aimé Gal, qui vient de fêter ses 91 ans, et qui vit à Chatillon, dans le pays de Cruseilles, est le dernier utilisateur, encore en vie, du « câble » de Chatillon. Remettons tout de suite les choses en place, il ne s’agit pas du câble transportant la fibre, si chère à nos jeunes têtes blondes, ni des skieurs dans des bennes, avides de faire du ski à « Super Chatillon », mais d’un « câble », qui, dans les années 1950, permettait de transporter le lait, de Châtillon à l’une des fruitières de Copponex, celle située sur la route de Chosal. Un câble comme il en existait dans le temps... Malheureusement, aucune photo n’a été trouvée pour illustrer cette installation aujourd’hui disparue. Par bonheur, nous avons pu rencontrer le dernier utilisateur de ce câble, Aimé Gal, qui, bon pied bon œil, et à la mémoire encore vive, a pu nous narrer l’histoire de cette installation, de sa construction à sa démolition.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite