À quoi sert vraiment la police municipale?

À quoi sert vraiment la police municipale?

«  On n’a aucune reconnaissance de notre travail, le maire n’en a que pour la nationale et minimise nos missions en disant que nous ne sommes «pas équipés ni formés pour intervenir sur des situations de délinquance» alors que bien entendu, c’est faux », explique Cédric Sambat, policier municipal en charge de la fourrière.

« Nous sommes des agents de police judiciaire adjoint »

En effet pour appuyer ces propos, les policiers municipaux rencontrés ont tous le même discours à savoir rappeler qu’ils sont agents de police judiciaire adjoints ayant des compétences avec le code pénal et le code de la procédure pénale tout comme les gendarmes et les policiers nationaux.

« Nous sommes formés aux gestes techniques professionnels d’intervention pour savoir comment faire face à des individus dangereux et armés, pour maîtriser des individus virulents. Nous sommes aussi formés à l’usage des armes létales, intermédiaires comme les tasers, diffuseurs lacrymogènes, ou bâton télescopique… », ajoute le syndicaliste.

Les missions de la police municipale sont définies par l’article 21 du code de procédure pénale à savoir : seconder, dans l’exercice de leurs fonctions, les officiers de police judiciaire ; rendre compte à leurs chefs de tous crimes, délits ou contraventions dont ils ont connaissance ; constater les infractions à la loi et recueillir tous les renseignements en vue de découvrir les auteurs de ces infractions et constater par procès-verbal les contraventions au code de la route. Enfin les agents peuvent interpeller en cas de flagrants délits et faire les premières investigations.