Bellegarde : au Crédo, plus vite les travaux seront faits, mieux ce sera

Il ne reste plus, dans le Crédo 2, que les coiffeuses, Laetitia et Stéphanie. Une fois qu’elles auront déménagé, la démolition pourra commencer.
Il ne reste plus, dans le Crédo 2, que les coiffeuses, Laetitia et Stéphanie. Une fois qu’elles auront déménagé, la démolition pourra commencer.

Depuis plusieurs années maintenant, la municipalité de Bellegarde a pris en main, avec la Semcoda, la requalification du Crédo et de son centre commercial (lire par ailleurs).

Concernant ce dernier, dont la partie sud, dite Crédo 2, est vouée à démolition, les choses avancent, avec le relogement des commerces concernés dans les cellules de bâtiments flambant neufs construit parallèlement et perpendiculairement à l’avenue Saint-Exupéry.

Déménagements étalés dans le temps

En janvier, le tabac-presse de Patricia et Fabrice Coulon a été le premier à effectuer la translation. «  Ça nous a changé la vie, confiaient les buralistes, voici quelque temps, on a retrouvé de l’espace, de la lumière… »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite