FC Annecy: « On est dans une situation de précarité inquiétante »

Pour Sébastien Faraglia, nouveau président du Fécé, le club ne pourra pas être plus ambitieux s’il n’y pas de volonté politique de doter la ville d’infrastructures sportives.
Pour Sébastien Faraglia, nouveau président du Fécé, le club ne pourra pas être plus ambitieux s’il n’y pas de volonté politique de doter la ville d’infrastructures sportives.

Le président du FC annecy reçoit à l’étage du préfabriqué qui fait office de siège du club. L’ancien joueur réfléchit beaucoup. S’arrête. Pèse ses mots. Sourit parfois. Exprime sa colère froide. Et se livre, pendant une heure, sur les dossiers du moment : le début de saison, le Parc des Sports, la situation sanitaire et ses ambitions. Entretien avec Sébastien Faraglia, le nouvel homme fort du Fécé.

Depuis le début du championnat, le club n’a joué que deux matchs sur cinq à cause de la situation sanitaire, cela vous inquiète-t-il ?

Cela contrarie le rythme des joueurs. Le fait de ne pas enchaîner les matchs, c’est un coup d’arrêt à chaque fois. On va avoir plus de matchs en retard que de matchs joués.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite