Coup de fusil dans un cabinet du centre-ville d’Annecy : la psychologue est décédée

Après l’agression d’une psychologue au fusil ce mercredi 26 août rue Carnot, le périmètre avait été bouclé par les militaires.
Après l’agression d’une psychologue au fusil ce mercredi 26 août rue Carnot, le périmètre avait été bouclé par les militaires.

Elle est décédée en début d’après-midi. La psychologue victime d’un tir de carabine mercredi 26 août en plein centre-ville d’Annecy n’a pas survécu à ses blessures. Blessée au thorax, elle avait été transportée au centre hospitalier d’Annecy Genevois dans un état grave.

Vers 11 heures, ce mercredi 26 août, un individu a tiré sur sa thérapeute âgée d’une trentaine d’années, dans son cabinet au 68 rue Carnot, à Annecy. L’homme de 75 ans avait été désarmé par l’ami de la victime. Les patients du cabinet n’ont pas été blessés. L’agresseur avait ensuite été interpellé près du centre Courier alors qu’il s’enfuyait. Il a été placé en garde à vue pour des faits d’assassinat.

La police judiciaire saisie

La fin de la rue Carnot, face au centre commercial, a été bouclée pendant deux heures. Une quinzaine de militaires étaient présents, ainsi que la police et les secours. Le périmètre de sécurité s’est réduit vers 13 heures et la rue Carnot était de nouveau accessible à pied.

Vers 13h30, seuls quelques accès du 66 de la rue Carnot jusqu’à l’angle de la rue Jean-François Tochon étaient bloqués par les militaires, en raison de la présence de la police technique et scientifique.

L’enquête a été confiée à l’antenne des deux Savoie de la direction centrale de la police judiciaire de Lyon. Pour l’heure, on ne connaît pas les motivations du suspect