(VIDEO) Le Bouveret : voyage au pays des petits trains

(VIDEO) Le Bouveret : voyage au pays des petits trains

Fouler le sol du Swiss Vapeur Parc, c’est réaliser un rêve de gosse. Monter à bord de trains miniatures, ceux de notre enfance et sillonner la Suisse.

Quelques instants avant l’ouverture du site, le directeur du parc, Damien Fulbert, prend place dans la «tour de contrôle«, installée au cœur de la principale gare, «Chablais City«. Pour faire démarrer les machines, l’homme jongle entre deux outils dont un dénommé «Domino«. « C’est un concept que l’on retrouvait dans les gares avant les années 1980 et qui servait à gérer le trafic », précise Damien Fulbert. « Je suis un peu comme un entraîneur de foot, je répartis mes trains dans quatre gares. On peut monter jusqu’à 15 trains en simultané. Aujourd’hui on sera sur une dizaine dont deux vapeurs », poursuit le directeur du parc.

De la braise dans la loco

La «flotte« du Swiss Vapeur Parc, composée d’une quarantaine de reproductions de trains existants, suisses comme allemands, fascine. Au dépôt, comme un clin d’œil, on retrouve d’ailleurs une modélisation du Léman Express. Plus loin, à la «Rotonde«, on s’active pour préparer la mise en service des quelques vapeurs. « Le matin, ça demande une heure de préparation. En courant de journée, on aura besoin de cinq minutes à chaque fois pour le redémarrer, le temps de remettre la braise », détaille Damien Fulbert.

A 10h pétante, les premiers visiteurs pénètrent dans le parc. En gare, la célèbre voix des CFF se fait entendre. A Chablais City, le premier train siffle. C’est l’heure du départ.

Crise sanitaire oblige, chaque wagon est limité à une famille, comme le dévoile le directeur du parc : « On a toujours voulu retranscrire cet esprit des trains bondés aux heures de pointe où on se marche un peu dessus. Mais avec le covid il a fallu s’adapter et repenser l’organisation ».

Des halles de Neuchâtel au château d’Aigle

Mais covid ou pas, la magie continue d’opérer. Arpenter le parc à dos de locomotive, c’est emprunter la crémaillère, se faufiler dans les tunnels, découvrir les gares modélisées comme celle de ‘‘Chablais Village’’ où les halles de Neuchâtel sont brillamment reproduites, passer devant la version miniature du château d’Aigle... « Historiquement le Swiss Vapeur Parc était à Aigle avant de venir au Bouveret  », glisse Damien Fulbert.

Au fil des paysages, des panneaux ont été déployés pour faire connaître les plantes qui habillent l’environnement. Par période, des décors éphémères viennent ajouter un grain de folie au lieu : halloween, Pâques, western... A chaque saison sa thématique !

On l’aura compris, ce parc est loin de ne s’adresser qu’aux uniques passionnés de trains. Enfants comme adultes, chacun y trouvera son compte !

Pendant tout l’été, jouez avec nous et gagnez des cadeaux en cliquant ici !

Infos pratiques

- Au départ de Thonon, il vous suffit d’emprunter la départementale en direction d’Evian-les-Bains et de ne plus la quitter pendant une quarantaine de minutes. Une fois la frontière de Saint-Gingolph passée, des panneaux vous orienteront rapidement en direction du parc situé au Bouveret, sur la commune de Port-Valais.

- Le Swiss Vapeur Parc est ouvert tous les jours de 10h à 18h, de mars à novembre.

- Le billet d’entrée est gratuit pour les enfants de moins de 3 ans. Les tarifs sont fixés à 13 francs suisses pour tout billet acheté jusqu’à l’ouverture du parc (10h). Une fois l’horaire passé, il vous faudra débourser 17 francs suisses.