Le golf de Bossey améliore sa biodiversité et accueille la rare huppe fasciée

La rare et superbe Huppe fasciée photographiée ce printemps sur le green du golf de Bossey.
La rare et superbe Huppe fasciée photographiée ce printemps sur le green du golf de Bossey. - Messager

Dans le cadre d’un partenariat signé en 2013 avec le golf de Bossey et du Contrat Vert et Bleu Champagne Genevois (Contrat corridors biologique franco-valdo-genevois), le Syndicat mixte du Salève accompagne le gestionnaire du site dans la mise en place de mesures favorisant la biodiversité sur ce vaste domaine de 65 hectares situé au pied du Salève.

Pilotée par Alain Aupècle le greenkeeper (gardien du green ou chef jardinier) avec l’appui des techniciens du SMS, de la Ligue de protection des oiseaux ou d’étudiants de la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève, ce travail sur la biodiversité a pris des formes diverses et variées.

Des actions diverses

Des tailles de rajeunissement ont été effectuées sur un vieux verger, les zones de prairies hautes ont été augmentées tandis que des moutons se chargent du pâturage de divers talus. Des nichoirs pour différentes espèces d’oiseaux ont été installés, tout comme des gîtes à chauve-souris à proximité des points d’eau du golf, car ces chiroptères se nourrissent d’insectes très présents au-dessus de ces zones humides.

Ces actions comprennent également la valorisation et le développement de corridors biologiques, ces couloirs naturels sans entraves qui facilitent la circulation de la faune sauvage, notamment entre le golf et le secteur de Troinex, en Suisse.

Ce travail de longue haleine a déjà produit nombre d’effets positifs sur la biodiversité du site. En 2013, les étudiants de l’Hépia, qui réalisaient le diagnostic écologique du golf, avaient observé sur le site une Huppe fasciée de passage. Depuis, Alain Aupècle et ses partenaires ont installé cinq nichoirs pour cet oiseau rare tandis que les moutons favorisaient la présence de certains insectes appréciés par l’animal.

Un couple de huppes fasciées

Au printemps 2020, la tant attendue Huppe fasciée a choisi la période de confinement pour s’installer sur le domaine vide de golfeurs. Le couple a choisi une loge d’un pic-vert dans un arbre pour se reproduire. Les golfeurs de retour n’ont visiblement pas dérangé les oiseaux, car deux jeunes ont récemment quitté le nid. Tous les partenaires du projet espèrent bien sûr que la Huppe sera de retour en 2021, si possible en plus grand nombre.

Un golf très prisé

Avec sa vue sur Genève et le lac Léman, le golf de Bossey est l’un des plus beaux de Haute-Savoie. Créé en 1982, ce « 18 trous » a été dessiné par Robert Trent Jones Junior, un architecte de golf américain de renommée mondiale. Ouvert de mars à novembre, son parcours technique requiert selon les spécialistes des qualités de précision, d’endurance et de concentration. Pour en devenir membre, il faut une action du holding financier Golf & Country Club de Bossey. Mais toutes elles ont toutes été vendues dès 1982. Les candidats doivent donc trouver un membre qui souhaite vendre son action, ce qui est rare et cher…