McDonald’s limoge son patron parce qu’il a eu une liaison avec un membre du personnel

Le géant américain du fast-food s’est séparé de son directeur général depuis 2015 dimanche 3 novembre.
Le géant américain du fast-food s’est séparé de son directeur général depuis 2015 dimanche 3 novembre. - Photo d’illustration

Dans un communiqué du dimanche 3 novembre, McDonald’s a annoncé s’être séparé de son directeur général, Steve Easterbrook. Une décision du conseil d’administration qui considère que le patron du géant américain du fast-food avait commis une erreur de jugement en engageant une « relation consentie » avec un membre du personnel de l’entreprise. Dans le communiqué, la société assure que cette décision n’a « pas de rapport avec la performance opérationnelle ou financière de l’entreprise. »

Dans une lettre adressée aux salariés, Steve Easterbrook a reconnu lui-même avoir commis une erreur. « Étant donné les valeurs de l’entreprise, j’estime comme le conseil d’administration qu’il est temps pour moi de passer à autre chose », y écrit-il.

Remplacement immédiat

Steve Easterbrook a été remplacé immédiatement par Chris Kempczinski, jusqu’alors responsable des activités de McDonald’s aux Etats-Unis. Steve Easterbrook était arrivé au poste de directeur général en 2015. Depuis sa prise de poste, l’action de McDonald’s et le bénéfice net de l’entreprise ont augmenté.