A Thonon, les lycéens du LEP jouent les prolongations

La fameuse 2CV grise, qui pourra bientôt sillonner les routes après sa cure de jeunesse.
La fameuse 2CV grise, qui pourra bientôt sillonner les routes après sa cure de jeunesse.

En traversant les couloirs du lycée professionnel du Chablais (LEP), on voit défiler les différents ateliers. On entre d’abord dans un grand garage, dans lequel les lycéens qui suivent des cours de mécanique auto s’exercent sur des voitures de tout type. Une en particulier retient l’attention : une 2CV grise de 1957, dont les essuie-glaces s’actionnent à la main. Elle ne roule pas encore, certaines pièces n’ayant pas pu être reçues pendant le confinement, mais son rajeunissement est remarquable. Alors qu’elle prenait la poussière depuis des années dans une grange, son moteur est maintenant comme neuf (plus besoin d’une manivelle pour la démarrer !) et ses sièges sont en train d’être rénovés par les élèves. Ils ne se limitent pas qu’aux voitures : quad, motos et vélos sont démontés puis remontés, examinés sous tous les angles, réparés. Rémy, qui travaille sur la 2CV depuis le début de l’année scolaire, avait déjà l’habitude de bricoler sur des motos.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite