(VIDEO) Municipales 2020 : Christelle Petex élue maire de Reignier-Esery

Christelle Petex-Levet est devenue, dimanche 28 juin, maire de Reignier-Esery avec 30 voix d’avance lors du second tour des élections municipales.
Christelle Petex-Levet est devenue, dimanche 28 juin, maire de Reignier-Esery avec 30 voix d’avance lors du second tour des élections municipales.

Ils étaient trois à se disputer la place de maire à Reignier-Esery. Arrivée en tête au premier tour, Christelle Petex l’emporte lors du second tour, dimanche 28 juin, avec 40,20 % des suffrages exprimés. Elle devient maire de Reignier-Esery avec 30 voix d’avance.

Vidéo : Christelle Petex-Levet s’exprime après sa victoire

Arrivé en seconde position, Olivier Venturini a obtenu 38,91 % des voix. Denise Lejeune, quant à elle, arrive en dernière position avec 20,9 % des suffrages exprimés.

Le taux de participation s’élève lui à 42,62 % (contre 43,52 % lors du premier tour le 15 mars dernier).

Christelle Petex prône l’ouverture

Pour ses premiers mots en tant que maire de Reignier-Esery, la commune qui l’a vue grandir, Christelle Petex-Levet a confié son « émotion » alors que le scrutin s’est décidé lors du dépouillement des derniers bulletins dans le bureau de vote numéro 5 à Esery. Elle était alors derrière Olivier Venturini de 54 voix (670 contre 724) mais a glané 84 voix de plus que le médecin à Esery, l’emportant donc avec 30 voix d’avance. « On savait que cela allait être serré. Tellement de mois sont passés depuis le premier tour. On ne savait pas si les gens allaient se déplacer pour voter et, puisqu’on n’a pas pu faire de réunion publique ni de porte-à-porte, c’était difficile de se projeter, livre la nouvelle maire avant de prôner l’ouverture. Je veux délivrer un message d’ouverture à l’ensemble des listes présentes au premier tour. Je veux que chaque élu et chaque citoyen puisse s’impliquer dans l’avenir de sa commune. »

Olivier Venturini ne siégera pas au conseil municipal

Pour sa part Olivier Venturini a annoncé son intention de ne pas siéger au conseil municipal. « Je viens de passer six ans dans l’opposition, j’ai un métier prenant », a ainsi confié le médecin. Sur cette défaite pour 30 voix d’écart, il se dit « déçu ». « Bis repetita, c’est encore à Esery que ça se joue. Je savais que du moment que je n’avais pas 80 voix d’avance avant le dépouillement à Esery, ça ne suffirait pas. L’abstention importante nous défavorise car on est devant en ville, à Reignier. C’est là qu’il y a le plus d’électeurs mais le moins de votants. »

Pas de bouleversement avec le retrait de la liste « La conquête du vivant »

Arrivée troisième, Denise Lejeune estime, elle, que « les gens ont voté utile entre le premier et le deuxième du premier tour ». Déjà troisième au premier tour (20,22 %), la candidate avait « l’objectif de siéger au conseil pour apporter des choses à la commune. Il n’y a pas eu de surprise mais notre liste compte œuvrer pour le bien de la commune. »

À noter le retrait pour le second tour de la liste « La conquête du vivant », emmenée par François Bonnaz, qui avait recueilli 15,10 % des suffrages et qui n’avait pas donné de consigne de vote.

En tête lors du premier tour avec 85 voix d’écart sur Olivier Venturini, Christelle Petex-Levet aura donc maintenu une avance suffisante pour succéder à Jean-François Ciclet, qui était maire depuis 2001.

Élections Reignier-Esery (74930)