Plaine de Conflans : les familles attendent du concret sur la sécurisation des passages à niveau

Les passages à niveaux, comme celui avenue du Pont du Rhonne, sont équipés de demi-barrières et feux.
Les passages à niveaux, comme celui avenue du Pont du Rhonne, sont équipés de demi-barrières et feux.

«  Aujourd’hui, nous souhaitons avancer mais nous ne sommes pas soulagés pour autant, confie Gaëlle Viretto, porte-parole des mamans du quartier de la Plaine-de-Conflans. Ça a été un drame très compliqué à gérer. En tant que parent, on se sent démuni car on n’a pas forcément les outils pour sensibiliser nos enfants. On se questionne, on a besoin de réponses car le danger est pour tout le monde. » Mardi 22 octobre dernier, une réunion s’est tenue à la mairie d’Albertville, entre le premier magistrat, des représentants de la SNCF, des parents d’élèves et des familles du quartier, pour discuter des actions à mener pour sécuriser les passages à niveau. « Même si nous avons le sentiment d’avoir été entendu lors de cet échange, on espère que ce qui s’est dit n’était pas juste des paroles. On espère que ça va aboutir car on ira jusqu’au bout. On ne lâchera pas. On attend un retour rapidement pendant que les enfants ont encore cet accident en tête. »

À quand des actions de sensibilisation ?

À Albertville, la sensibilisation en milieu scolaire autour de la sécurité ferroviaire serait une première. « À ma connaissance, il n’y en a pas eu mais on ne peut y être que favorable, répond le maire. Nous attendons un retour de la part de la SNCF et nous nous rapprocherons des écoles pour que ces actions soient intégrées dans le cursus scolaire. On en finance déjà pour la sécurité routière dans les classes de primaire et les collèges. Nous sommes pour tout ce qui peut améliorer la sécurisation. » Du côté de la SNCF, aucune date n’est encore à annoncer : « Nous allons programmer une intervention en milieu scolaire par des agents volontaires qui les pratiquent depuis de nombreuses années dans la région, précise Jean-Paul Bournazel, directeur de la communication et du dialogue territorial SNCF Réseau Auvergne-Rhône-Alpes. Nous reviendrons vers la mairie pour l’informer de la date qui pour l’heure n’est pas encore arrêtée. »

Sécurisation des passages à niveaux

Pour les familles du quartier, une signalétique adaptée aux enfants devrait être mise en place : « Ils n’ont pas le même rapport au danger que nous. Plusieurs enfants empruntent quotidiennement les passages à niveau, à pied ou à vélo, pour aller et revenir de l’école, rappelle Gaëlle Viretto. Il faudrait installer des panneaux à leur hauteur ou des marquages au sol de couleur. Il faut les sensibiliser au danger. » La SNCF étudie, pour l’heure, plusieurs options comme « la mise en place de panneaux rappelant le danger, notamment aux enfants, de la traversée d’un passage à niveau. Nous étudierons la possibilité de réaliser des peintures au sol (type pieds/pas) qui indique le cheminement que les piétons doivent emprunter. Ces actions seront partagées avec la commune. » Si la mairie et la SNCF s’engagent à intervenir, aucun calendrier ni plan d’action n’a encore été défini.