Nouvelle piscine dans le Chablais : les jeux sont faits ?

Quatre communes sont candidates à l’accueil d’un nouveau bassin couvert : Douvaine, Massongy, Perrignier et Sciez.
Quatre communes sont candidates à l’accueil d’un nouveau bassin couvert : Douvaine, Massongy, Perrignier et Sciez.

Le maire de Sciez, Jean-Luc Bidal, demande des comptes. Vraisemblablement frustré de ne pas avoir été sollicité lors de l’étude visant à orienter au mieux les élus dans le choix d’implantation d’une piscine couverte, l’élu s’est fendu d’un courrier énergique, daté du 11 septembre, à l’adresse du président de Thonon Agglomération, Jean Neury. Et pour cause, Sciez fait partie, avec Douvaine, Massongy et Perrignier des quatre communes candidates à l’accueil de la structure.

Dans cette lettre, que nous nous sommes procurée, l’élu évoque « les nombreux échos qui m’ont été rapportés et qui laissent penser que le choix d’une implantation sur la commune de Douvaine est déjà avéré ». En effet, tout laisse à penser que la commune du Bas-Chablais serait en pôle position. Dans Le Messager du jeudi 19 septembre, Jean-François Baud, le maire de Douvaine, avait partagé tout son optimisme lorsqu’un conseiller municipal l’avait interrogé sur l’avancée du dossier : « Je n’ai pas envie de crier victoire trop fort, trop vite, mais le vent souffle du bon côté (…) l’étude menée par le cabinet, destiné à définir le meilleur emplacement pour cette infrastructure, préconise Douvaine comme étant plus intéressant par rapport à l’équilibre géographique. »

« Surpris de ne pas avoir été entendu par le bureau d’études »

Du côté de Sciez, l’ambiance n’est pas à la fête. Dans son courrier, Jean-Luc Bidal poursuit ainsi : « Je suis surpris, en tant que candidat à ce projet, de n’avoir pas été avisé des critères retenus par cette nouvelle étude et surpris aussi de ne pas avoir été entendu par le bureau d’études que vous avez missionné, afin d’exprimer les atouts de Sciez (il en est de même pour les autres communes candidates) ».

Le maire conclut en demandant que lui soient communiqués « les critères retenus par cette étude » concernant plusieurs éléments-clés.