Oui au Désenclavement du Chablais, entre optimisme et attentisme

L’association chablaisienne, qui se bat depuis des années pour l’aménagement d’une 2x2 voies entre Machilly et Thonon, est près du but. Elle reste néanmoins très vigilante.
L’association chablaisienne, qui se bat depuis des années pour l’aménagement d’une 2x2 voies entre Machilly et Thonon, est près du but. Elle reste néanmoins très vigilante.

Vendredi 25 octobre, la salle des Ursules, à Thonon-les-Bains, accueillait la 22e assemblée générale de l’association «Oui au désenclavement du Chablais« sous la présidence de Jacques Faudot accompagné de Noël Cottet-Dumoulin, trésorier et de Jean-Christophe Bernaz, secrétaire et activiste de la première heure.

L’association, qui a œuvré pour l’aménagement du contournement de Thonon, veut désormais voir aboutir la liaison autoroutière entre Machilly et Thonon. «  Notre ordre du jour s’épuise au fil des ans, nous sommes près du but. Jusqu’au démarrage des travaux, après des espoirs douchés maintes fois dans le passé, nous restons mobilisés et vigilants, nous informant de l’avancée du dossier », a annoncé en préambule aux nombreux sympathisants et élus présents dans la salle, Jean-Christophe Bernaz. La déclaration d’utilité publique (DUP) devait être prise en janvier par le Conseil d’Etat. Elle a d’ores et déjà obtenu l’aval du ministère de la transition écologique arguant que ce délestage diminuera la pollution engendrée par les bouchons routiers actuels.

Dans son rapport moral teinté d’humour, Jacques Faudot a loué l’implication des membres de l’association et fait le point de ses rencontres avec Christian Monteil, président du Département et défenseur du projet.

« J’attaquerai ceux qui déposent des recours »

La parole a été ensuite été cédée aux élus locaux. Claude Manillier a notamment détaillé les aménagements dans sa commune, la plus impactée par le futur tronçon. Présidente du Syndicat intercommunal du Chablais, Géradine Pflieger, qui travaille à tous les désenclavements (routiers, cyclistes et ferroviaires avec le RER Sud Léman) a annoncé que les élus n’adopteront le Schéma de cohérence territorial (Scot) du Chablais, pensé avec la liaison Machilly-Thonon, qu’après une décision positive du conseil d’Etat.

En conclusion, Jean-Christophe Bernaz a prévenu : « J’attaquerai à titre personnel, avec mes avocats, pour mise en danger de la vie d’autrui, ceux qui déposent des recours » contre la DUP. Les opposants à l’autoroute sont prévenus.