INFOS STATIONS

Météo, agenda, webcams... toutes les informations de vos stations à portée de clics

Alpes Du Sud | Auvergne | Haute-Savoie | Isère | Jura | Pyrénées | Savoie | Vosges

Savoie

|CEVINS |

jeudi 05.01.2012, 14:00

Élections municipales partielles : sous haute tension !

Depuis plusieurs mois, la situation politique chaotique a semé la mauvaise ambiance au sein du village. Depuis plusieurs mois, la situation politique chaotique a semé la mauvaise ambiance au sein du village.

Ces derniers mois, d'importants soubresauts ont agité la vie du conseil municipal. Au fil des tensions et des démissions, l'assemblée des élus s'est retrouvée à 8, rendant obligatoire un scrutin partiel.

Il aura lieu ce dimanche 8 janvier, de 8h à 18h.
Deux listes se présenteront aux suffrages des habitants : la première destinée à compléter l'actuelle majorité... la seconde à développer une opposition.
Troisième adjoint, Antoine Lombardo espère naturellement que la première (voir ci-contre) l'emportera dès le premier tour : «  L'idée, c'est de mettre un terme aux conflits qui ont secoué le conseil et mis une mauvaise ambiance au sein du village. Nous voulons vite repartir sur une nouvelle dynamique ». Avec qui dans le fauteuil de maire ? « Nous avons notre petite idée », lâche-t-il en souriant. « Nous allons voir la tournure que prennent ces élections et déciderons en conséquence ».
Mais avant de pouvoir envisager un renouveau serein, il leur faudra affronter une liste remontée comme une pendule. Si François Reignier-Kaliakoudas préfère ne pas être trop bavard avant le verdict des urnes, il note pour justifier l'engagement de sa liste : « Nous avons avec le conseil municipal élu il y a trois ans beaucoup de désaccords budgétaires, d'incompréhensions politiques. Il a dilapidé l'argent et il m'apparaît urgent d'introduire une véritable expertise financière au sein de cette assemblée. Les gens qui figurent sur la liste ont une connaissance de la gestion précieuse, s'ils sont élus, ce ne sera pas pour faire de la figuration ! Les habitants ne peuvent plus admettre que leurs élus fassent ce qu'ils veulent et bataillent entre eux ». Dimanche, les débats vont être soutenus...
J.F.

Journal La Savoie
Réagissez sur Facebook
lasavoie.fr
Le site de La Savoie